Histoire de l 'Afrique du nord

La domination des Berbères
De l' an 1070 à l' an 1516


Des dynasties Berbero - Andalouses vont se succéder :

Les ALMORAVIDES
Les ALMOHADES
Les MERINIDES



Les Almoravides

...Les Almoravides sont une dynastie nomade amazighe originaire de l'Adrar en Mauritanie.

...Les Almoravides qui appartiennent aux tribus des Lemtouna constituent au 12em un empire englobant le Maroc actuel, l'ouest de l'actuelle Algérie ainsi qu'une partie de la péninsule Ibérique .

...En 1040, les Lemtouma se coalisèrent sous l'impulsion d'un prédicateur malékite, Abdullah Ibn Yassin et fondèrent le mouvement le mouvement Almoravide.



Koubba almoravide
- (Maroc) -

... ils font l'unité d'une grande partie du Maghreb et d'Al-Andalus. Transformant la base politique tribale et urbaine marocaine en un pouvoir théocratique.



Les Almohades

...Le mouvement religieux des Almohades est fondé vers 1120 à Tinmel par Mohammed ibn Toumert. de tribus du Haut Atlas marocain. principalement des Masmoudas.

...Ce dernier puis son successeur vont se se soulèver contre les Almoravides au pouvoir en s'appuyant sur la tribu d'origine les Koumyas de la région de Nedroma de l'ouest algérien ainsi que les Hilaliens.

...les Almohades renversent les Almoravides en 1147, puis conquièrent le Maghreb central hammadide, l'Ifriqiya et les Taïfas. Ainsi, le Maghreb et l'al-Andalus sont entièrement sous domination almohade à partir de 1172.



Porte de la Kasba almohade
- (Maroc) -

...À la suite de la bataille de Las Navas de Tolosa en 1212, les Almohades sont affaiblis et leur empire se morcelle



Les Mérinides

...Les Mérinides constituent une dynastie d'origine berbère zénète qui règne au Maghreb al-Aqsa (Maroc) entre le XIIIe et le XVe siècles et qui contrôle, épisodiquement, d'autres parties de l'Afrique du Nord et de la Péninsule Ibérique pendant le XIVe siècle.

...D'abord au service des Almohades, ils les renversent en prenant Marrakech et forment, jusqu'en 1465, un empire, imposant temporairement leur pouvoir sur le Maghreb et une petite partie de la côte andalouse.

... Le centre de leur empire se situe entre Taza et Fès et ses frontières sont fluctuantes



Vestiges de tombeaux mérinides
- (Maroc) -

...Entre 1275 et 1340, les Mérinides soutiennent activement le royaume de Grenade contre les attaques chrétiennes, mais leur défaite à la bataille de Tarifa devant la coalition castillano-portugaise marque la fin de leurs interventions dans la péninsule ibérique


...Après le massacre des Zénètes vers le XIe siècle, et à la suite du déclin des Almohades, trois dynasties Zénètes vont surgir au Maghreb et en Al-Andalus (les Mérinides, les Zianides et les Wattassides).

..Les deux dernières dynasties berbères Zénètes se font la guerre, les Zianides contre les Mérinides . Les Mérinides sont refoulés au Maroc actuel par les Banou Ifren qui reprennent Tlemcen grâce aux Hafsides en 1437.

..Les Mérinides prennent la Tunisie et font tomber les Hafsides. En effet, Abou el Hassen souverain Mérinides de Constantine et de Béjaïa s'empare de la Tunisie,

..Les dynasties berbères sont achevées par l'arrivée des Espagnols et des Ottomans. Depuis ces conflits, les Berbères se sont séparés en plusieurs tribus au Maghreb, en Al-Andalus, au Sahel africain qui n'ont aucun lien commun ni dans la langue, ni dans la tradition.



LA RECONQUISTA

De l' an 718 à l' an 1492

Les combats pour la reconquête

...La Reconquista correspond à la reconquête des royaumes musulmans de la péninsule Ibérique par les souverains chrétiens.

...Elle commence en 718 dans les Asturies, et s'achève le 2 janvier 1492 quand Ferdinand II d'Aragon et Isabelle de Castille, les « Rois catholiques » chassent le dernier souverain musulman de la péninsule, Boabdil de Grenade, achevant l'unification de l'essentiel de l'actuelle Espagne.



la reconquête
-(Tableau sans signature exposé en l'église San Antonio de Craveggia)-

...La bataille de Torà est une bataille livrée en 1006 à Torà entre une alliance de comtes catalans et une armée du Califat de Cordoue d' Abd al-Malik al-Muzaffar.

...En 1006, Abd al-Malik al-Muzaffar réalise une nouvelle incursion contre la Segarra et la Ribagorce, (dont la destruction de la cathédrale de Roda d'Isàvena).

...Les comtes catalans vont affronter les armées musulmanes au castrum Thoranum. Les musulmans sont mis en déroute, perdant 5 000 hommes.



Bataille de las navas de Tolosa

- (Peinture F.P van Halen) -

... Au XIIIe siècle l' union des royaumes chrétiens ( Castillans, aragonais, navarrais, portugais) défont les musulmans à la bataille de Las Navas de Tolosa en 1212.

...La bataille de Las Navas de Tolosa, se déroula au lieu-dit Castillo de la cuesta le lundi 16 juillet 1212, entre, d'une part, des troupes de l'empire islamique provenant de tout le Maghreb ainsi que de l'Al-Andalus sous le commandement de Muhammad an-Nâsir de la dynastie berbère des Almohades et, d'autre part, une coalition de plusieurs États chrétiens de la péninsule Ibérique ainsi que des troupes de croisés venant de nations européennes.

... Remportée par les Chrétiens, elle marque une étape décisive de la Reconquista et accélère sensiblement le délitement de l'empire Almohade

...La reconquête continue par la prise de Cordoue (1236) , de Séville (siège de Séville (1248) et de Valence et des Baléares). Les Poruguais reprennent l' Algarve . Le dernier bastion musulman est le royaume abencérage de Grenade.



Les armées chrétiennes

...Armée chrétienne (étendard avec image de la Vierge) composée autant de chrétiens que de mercenaires berbères (avec le turban)



La bataille pour Grenade...

...la dernière bataille qui va marquer la fin de l' occupation musulmane.

La reddition de Grenade

- (Francisco Pradilla y Ortiz) -

... Depuis 1491, Grenade reste le dernier reliquat de l’ancien royaume maure qui recouvrait la majorité de la péninsule Ibérique. Les forces du roi Ferdinand d'Aragon et de la reine Isabelle de Castille mettent fin à cette présence musulmane en mettant le siège devant Grenade.

... Boabdil tente vainement de se dégager des assiégeants, notamment en cherchant l’appui du royaume zianide. Après une trêve de quatre mois, ne voyant aucune aide lui parvenir, le sultan consent à la capitulation.

...Cette campagne, relativement courte, a d'importantes conséquences pour les royaumes espagnols, avec la fin de plus de 780 années de présence musulmane dans la péninsule, et signe donc la fin de la Reconquista

...C'en est fini de la présence musulmane en Espagne, active pendant sept siècles.



Isabelle la catholique et Ferdinand II

...Isabelle et Ferdinand II achevèrent la Reconquista en 1492 par l'annexion du royaume de Grenade, dernier vestige de huit siècles de présence musulmane en Espagne.

... Ce succès dans la reconquête de terres autrefois chrétiennes valut à Isabelle et Ferdinand d'être qualifiés de « Rois catholiques » par le pape Alexandre VI.



Les Juifs berbères d 'Espagne

...Après le décret de l 'Alhambra le 31 mars 1492 , les juifs et les musulmans qui ne désirent pas se convertir à la religion catholiques seront expulsés du royaume espagnol.



LES ESPAGNOLS A ORAN


Oran est fondé au Xem siècle par des marins Andalous

...Au Xe siècle, l'ancien Portus Divini des Romains et la plupart des criques de cette côte n'étaient sous aucune juridiction, ni aucun contrôle officiel.

...Oran fut fondée en 902 sur le territoire des Beni Mesguen, tribu des Azdadja1, par les marins Mohamed Ben Abou Aoun et Mohamed Ben Abdoun et un groupe de marins Andalous appuyés par les califes de Cordoue.

... Ils fondèrent Oran pour commercer avec Tlemcen en développant les occupations de la baie abritée de Mers el-Kébir.



La baie d' Oran

. ..Pendant l 'invasion arabe , la ville sera l'objet de conflits incessants entre les tribus Omeyyades et Almoravides pour l'accès au principal port de la région jusqu'à la prise d Oran par les Espagnols en 1509.



Pedro Navarro
- (musée militaire de Burgos)

...Pedro Navarro (né à Garde, Royaume de Navarre en 1460 - mort à Naples, le 28 août 1528), comte d'Oliveto, est un marin et un ingénieur militaire espagnol



La prise d' Oran par Pedro Navarro

...En 1509, Oran est désertée de ses habitants et est conquise par les armées du cardinal Ximenes Cisnerone et du général Pedro Navarro.

...« C'est la plus belle ville au monde », s'écrie le cardinal Jiménez de Cisneros après avoir vu la ville qu'il vient d'annexer pour le compte des rois catholiques.



Visite du chantier de l'hôpital de la charité
(Alejandro Ferran)

...Ximénez se lance dans des travaux, églises, hospices, couvent, reconstruction des fortifications. Le nouveau gouverneur de la ville sera Don Diégo de Comarez.

... On lui doit les forts Saint-Philippe et Lamoune..Oran demeurera une garnison espagnol jusqu'en 1791.



L' église Saint Louis (ancienne cathédrale d' Oran) et Le fort de Santa Cruz
- -

... Cette même année, sera construit sur les ruines de la mosquée Ibn El Beitar l'église Saint-Louis qui domine la vieille ville.

...En 1554, le gouverneur comte d'Alcaudete fait alliance avec le sultan saadien Mohammed ech-Cheikh contre les Ottomans alors installés à Alger, et parvient à maintenir la présence espagnole.



... Au XVIe siècle, les Espagnols font d’Oran une place forte et construisent une prison sur un éperon rocheux près de la rade de Mers El Kebir, avant que le marquis de Santa Cruz n'entreprenne en 1563 la construction d'un fort à son nom au sommet de l'Aïdour, baptisé Murdjadjo par les nouveaux maîtres de la ville .



Le départ des Espagnols

... En 1790, un tremblement de terre toucha complètement la ville et un incendie dévora le reste. Les terribles ravages du tremblement de terre sont considérés comme l’une des causes du départ définitif des Espagnols d’Oran et de Mers-el-Kébir.

...En 1794 des pèlerins revenus de la Mecque apportent une épidémie de peste et la ville devient déserte...



La porte d' Espagne

...Vestige de la présence espagnole


DOCUMENTS


DOCUMENT - Document -
les Espagnols en Algérie

DOCUMENT

Oran, la mémoire des cultes


VIDEOS


VIDÉO
Les dynasties berbères
VIDÉO
Isabelle la catholique



retour