Histoire de l 'Afrique du nord

LA COLONISATION FRANCAISE

De 1830 à 1948




Le coup de l ' éventail

...La régence d'Alger est dirigée par le dey d'Alger, vassal du sultan de l'empire ottoman.

...Le territoire de la régence est réparti entre le territoire du sultan d'Alger, et trois beyliks, dont les responsables, les beys, sont des vassaux du dey : les beyliks de Médéa, d'Oran et de Constantine.

...Suite au remboursement d' une dette française envers Alger non totalement réglée l'incident diplomatique connu sous le nom de l'Affaire de l'éventail entre le pacha Turc Hussein Dey et le consul Français Pierre Deval fut le casus belli qui provoqua le blocus maritime d'Alger par la marine royale française en 1827.



Bombardement du bâtiment "La Provence" par les Ottomans

... En 1829 alors que la France lève le blocus et tente de négocier , Le bâtiment de la marine royale française La Provence monté par l'amiral de la Bretonnière, commandant les forces navales du roi dans ces parages, arrive dans la rade d'Alger le 30 juillet 1829.

... Le 3 août 1829, les négociations entre les parlementaires et le dey d'Alger échouent, L'amiral la Bretonnière quitte le port quand son navire est bombardé par les batteries d'Alger. Il ne riposta pas.

...Le bombardement du navire royal par les Ottomans est le casus belli de la prise d'Alger.



Le débarquement de Sidi Ferruch
- (Pierre Julien Gilbert) -

...C'est à Sidi-Ferruch presqu'île située à 30 kilomètres d'Alger qu' a eu lieu débarquement des Français le 14 juin 1830, et qui a permis à l'armée française de s' emparer d' Alger le 5 juillet.




Les troupes débarquent à Sidi Ferruch

...Cette opération qui a conduit à la destruction du pouvoir des Deys et de la Régence d'Alger et ce débarquement est aussi considéré comme le premier acte qui marque le début de la conquête française de l'Algérie.



Attaque d 'Alger par mer
- (Antonin Léon Morel-Fatio)

...Bombardement d'Alger par mer le 3 juillet 1830. La Provence (à droite) montée par l'amiral Duperré participe à la manœuvre.



L' attaque française sur la ville d' Alger

L' entrée des Français dans Alger

...Le 11 juillet, 2 500 janissaires d'Alger sont expulsés pour l'Asie Mineure. Après 313 années, les Ottomans abandonnent la régence et donc l'administration du pays qu'ils ont gouverné depuis 1517.

...En octobre, les premiers bataillons de zouaves sont mis sur pied. La France accapare toutes les terres des Beliks (colons turcs), et sont créées les premières unités de spahis.



La prise de Bône

... Le 27 mars 1832, le Capitaine d'Armaudy et le capitaine Yusuf vont prendre par surprise la Casbah. La ville passera sous pavillon françai.



La prise de Constantine
- (Horace Vernet) -

... Le 13 octobre 1837, l'assaut victorieux sur Constantine est commencé par le général Damrémont, qui est emporté par un boulet, et achevé par son successeur, le général Valée.



La bataille de col de la Mouzaîa
- (Hyppolyte Bellange) -

... Le 12 mai 1840, la prise du col de Mouzaïa est un combat où le 2e régiment d'infanterie légère emporte, à la baïonnette, les redoutes gardés par l'infanterie régulière d'Abd el-Kader. Les zouaves participent également à l'action.



La bataille d ' Isly
- (Horace Vernet) -

...La bataille d'Isly est le dernier affrontement de l'Expédition de la France contre le Maroc qui se déroula le 14 août 1844 à la frontière algéro-marocaine. Elle vit la victoire du Maréchal Bugeaud sur Moulay Abd al-Rahman, sultan du Maroc, qui soutenait Abd El-Kader.




LES CONQUÉRANTS


Louis Auguste De Bourmont

... Louis Auguste Victor de Ghaisne, comte de Bourmont, maréchal de France, est né le 2 septembre 1773 et est mort le 27 octobre 1846 à Freigné (Maine-et-Loire).

...Nommé par le roi, général en chef du corps expéditionnaire contre la régence d'Alger, il débarque sur le sol algérien le 14 juin 1830, accompagné de ses quatre fils. L'armée débarque à Sidi-Ferruch, livre les 19 et 24 juin les deux batailles de Staoueli, Alger capitule le 5 juillet.



Le maréchal Bugeaud

...Thomas Robert Bugeaud, marquis de La Piconnerie, duc d'Isly, maréchal de France, est né à Limoges le 15 octobre 1784, et est mort à Paris le 10 juin 1849.

...Le général Thomas-Robert Bugeaud, gouverneur général de l'Algérie joua un rôle décisif dans la colonisation de celle-ci. Il signe le Traité de Tafna avec Abd-el-Kader en 1837.



Anne Jean Marie René Savary, duc de Rovigo 1830

...Anne Jean Marie René Savary, duc de Rovigo, né le 26 avril 1774 à Marcq (Ardennes) et mort le 2 juin 1833 à Paris, est un général français.

...En 1831, il devient commandant en chef des troupes françaises en Algérie. À cette époque l'armée française ne tient qu'Alger, Oran et Mers el-Kébir. il va s'emparer de la ville de Bône en avril 1832.

... Savary donnera le nom de Rovigo à un village de la plaine de la Mitidja.



Le général Clauzel

...Bertrand Clauzel, né le 12 septembre 1772 à Mirepoix (Ariège) et mort le 21 avril 1842 Cintegabelle (Haute-Garonne), c'est un officier français anobli par Napoléon et fait maréchal de France par Louis-Philippe.

...Bertrand Clauzel décide de mater la rébellion d'Abd El Kader. En 1834 il prend Guelma et y installe un camp permanent. Nommé gouverneur général le 8 juillet 1835, il prend Mascara, capitale de l'émir.

...En novembre 1836, il lance la première expédition contre Constantine, encore aux mains d'Ahmed Bey, opération qui se solde par un échec.



Le comte Charles Damrémond

...Charles-Marie, comte Denys de Damrémont, né le 8 février 1783 à Chaumont et mort le 12 octobre 1837 lors du siège de Constantine, est un officier français. Il fut gouverneur général de l'Algérie en 1837.

...Le 12 février 1837, le roi le nomme « gouverneur général des possessions françaises dans le nord de l'Afrique », suite à l'échec en 1836 du général Clauzel devant Constantine encore aux mains d'Ahmed Bey.

...Le 1er octobre 1837 a lieu la deuxième expédition de Constantine, dirigée par le général Damrémont et le duc de Nemours. l'assaut est donné avec succès mais le général Damrémont est tué à l'ennemi dès le 12, mortellement touché par un boulet.



Henri d' Orléans duc d' Aumale

...Henri d’Orléans, duc d’Aumale, né le 16 janvier 1822 à Paris et mort le 7 mai 1897 à Giardinello (Italie), est un prince du sang de la maison d’Orléans, fils du roi Louis-Philippe. Il a été gouverneur général de l'Algérie.

... Il participe à de nombreuses batailles et est blessé à la bataille de l'Habrah en 1835. et à ce titre a participé à la reddition d'Abd el-Kader en décembre 1847

...en mai 1843 il se distingue lors de la prise de la smala d'Abd El-Kader . le 3 juillet 1843 et nommé commandant de la province de Constantine. Il dirige l'expédition de Biskra (1844) et prend part à la pacification de l'Aurès.



Le général Lamoricière

...Christophe Louis Léon Juchault de Lamoricière est né le 5 février 1806 à Nantes et mort le 11 septembre 1865 à Prouzel (Somme).

...Général, il a participé aux campagnes coloniales dirigées par le général Bugeaud contre l'émir Abd el-Kader en Algérie.

... en 1844, Lamoricière défend à la frontière le camp de Lalla-Maghrnia contre les envahisseurs, et le 14 août, c'est la victoire de l'Isly.




Maréchal Charles Sylvain Valée

...Sylvain-Charles Valée est né le 17 décembre 1773 à Brienne-le-Château (Aube) et mort le 15 août 1846 à Paris. C' est un officier français d'artillerie.

...En 1837, il est chargé de diriger l’artillerie et le génie pour la seconde expédition contre Constantine en Algérie. Le commandant en chef Damrémont ayant été tué la veille de l’assaut, Valée le remplace et mène à bien la prise de la ville.

...Louis-Philippe nomme Valée gouverneur général de l'Algérie et lui fait envoyer le bâton de maréchal de France.



...Joseph Vantini, dit Youssouf est né à l’île d'Elbe en 1808 et est mort le 16 mars 1866 à Cannes. C' était un général français.

... Le général Youssouf participa dans la lutte contre Abd el-Kader lors de la prise de la smala par le duc d'Aumale (16 mai 1843). Il commandait une troupe composée des spahis et du goum.

...le 23 décembre 1845, il battit l’émir à Tenda dans un combat de cavalerie




Abd el KADER


Abd EL Kader

...Abd el-Kader ben Muhieddine est né en 1808 à El Guetna, près de Mascara) en Algérie, et est mort le 26 mai 1883 à Damas (Syrie).

Ce fut un chef militaire algérien et un homme politique. est un homme politique et chef militaire algérien. Il fut également écrivain et théologien soufi.



Les cavaliers rouges d'Abd-el-Kader
- (Léon Galibert) -

...Proclamé « émir », il sera le Commandeur des croyants ,ce qui lui confère un pouvoir temporel et une autorité spirituelle. Commence alors pour lui une longue période marquée par son combat contre l’occupant.

...En 1834, il signe ainsi son premier traité de paix avec le général Desmichels et obtient la souveraineté sur toute l’Oranie, excepté les grandes villes comme Oran.



Attaque menée par les cavaliers rouges

...La trêve ne dure pas et la guerre reprend en 1835. Abd el-Kader alterne, deux années durant, les victoires et les défaites jusqu’à être sévèrement battu par Bugeaud en 1836, après la défection de plusieurs tribus de l’ouest algérien.



La Bataille de l' habrah

...La bataille de l'Habrah, qui oppose le 3 décembre 1835 des troupes françaises commandées par le général Clauzel et les combattants de l’émir Abd el-Kader, est une épisode du conflit entre l'émir et la France (1832-1847).

...La bataille de l'Habrah a lieu au cours de la première expédition contre Mascara, du 28 novembre au 9 décembre 1835.

...La France décide la conquête totale du pays en 1841 et nomme Bugeaud gouverneur général d’Algérie.



Prise de la smala d Abd-el-Kader
- (Horace Vernet) -

...Le 14 mai 1843, le duc d’Aumale s’empare de la Smala. Cette prise affaiblit l’Emir qui doit se réfugier au Maroc, tandis qu’il est mis hors la loi en Algérie en 1844.



La bataille d' Isly

...La bataille d'Isly est le dernier affrontement de l'Expédition de la France contre le Maroc qui se déroula le 14 août 1844 à la frontière algéro-marocaine



La bataille de Sidi-Brahim

...Les Français, commandés par le lieutenant-Colonel Montagnac, avaient engagé à la légère le 8e bataillon de chasseurs à pied et le deuxième escadron du 2e régiment de hussards contre les troupes de Abd El-Kader.

...Le 26 septembre 1845, eut lieu la bataille de Sidi-Brahim, où les soldats français, commandés par le colonel Montagnac, tombés dans une embuscade, furent égorgés sans pitié par les troupes de l'émir.



Le colonel "Youssouf"

...En décembre 1847 Abd El Kader se rend aux spahis du colonel Yusuf (surnom de Joseph Vantini).


La reddition d Abd el Kader

...Refoulé par ses anciens alliés marocains le 21 décembre 1847, Abdel el-Kader demande la possibilité de partir vers l’Orient sur Akka ou Alexandrie.

Le général Lamoricière accepte le 23 décembre 1847… la reddition d' Abdel el-Kader mais pas ses souhaits.



Rencontre avec Napoléon III

... Placé en résidence surveillée pendant quatre ans en France, l'émir fut libéré par Napoléon III



...En France, il fut considéré comme un adversaire honorable, et même, après son retrait en Syrie, comme un ami , en raison de la protection qu'il donna en 1860 aux Chrétiens de Syrie , ce qui lui valut d'être fait grand-croix de la Légion d’honneur et titulaire de l’ordre de Pie IX.

...Il consacra le reste de sa vie à des œuvres de bienfaisances, à l'étude des textes scientifiques et sacrés et à la méditation jusqu'à sa mort à Damas.

...Il fut incinéré suivant son désir et ses cendres furent déposées à la mosquée de Damas



VIDEOS


VIDÉO
La conquête de l ' Algérie

VIDÉO
L'émir Abd el Kader



Retour