Les indépendantistes Algériens
Les mouvements terroristes


Les évènements de Sétif


Sétif : le marché

...En 1946 ce fut la première manisfestation à la fois politique et religieuse organisée par des leaders musulmans indépendantistes qui tourna au drame à Sétif et les villages environnants (en particulier Guelma et Kherrata).

...C’est jour de marché. De nombreux indigènes venus des douars voisins emplissent les rues. Un rassemblement se forme devant la mosquée et la troupe scout musulmane est autorisée à défiler pour se rendre au monument aux morts.



Messali Hadj créateur du PPA (Parti du Peuple Algérien)

...Un cortège de 7 000 à 8 000 personnes. En tête, trois hommes portent un drapeau français et deux drapeaux aux couleurs du prophète. Derrière eux apparaissent des pancartes sur lesquelles on lit : Libérez Messali ! Vive l’Algérie indépendante !



La région est hors contrôle

... le cortège arrive rue de Constantine où il se heurte à un barrage de police. Le commissaire central somme les manifestants de faire disparaitre les pancartes séditieuses. Sur leur refus, la police essaye de s’en emparer. C’est le signal de la bagarre.

...Des coups de feu éclatent. Le cortège se disperse et les manifestants se répandent dans la ville assaillant à coups de pistolet, de couteau, ou de bâton, les européens rencontrés dans les rues ou assis à la terrasse des cafés. aux cris de "Jihad" et "mort aux Européens".

... Le maire socialiste de la ville est abattu La foule se déchaîne et 27 Européens sont massacrés sauvagement dans d'atroces conditions.

...les troubles vont s' étendre dans la région, à Guelma et Kherrhata. Les masses indigènes des campagnes poussées à la guerre sainte vont piller puis incendier les maisons européennes et leurs habitants seront mutilés et massacrés.



La population enterre ses morts

...Par un télégramme daté du 11 mai 1945, le général de Gaulle, chef du gouvernement français provisoire, ordonne l'intervention de l'armée sous le commandement du général Duval, qui mène une répression violente contre la population indigène.



Le 11em régiment de tirailleurs algériens

...Le général Duval rassemble toutes les troupes disponibles . Ces troupes viennent de la Légion étrangère, des tabors marocains , une compagnie de réserve de tirailleurs sénégalais d'Oran, des spahis de Tunis, et les tirailleurs algériens en garnison à Sétif, Kherrata et à Guelma.

...Officiellement, les autorités françaises estiment que le drame aura fait 103 morts chez les Européens et 1.500 chez les musulmans


La toussaint rouge

le 1er novembre 1954 au Caire, « la voix des Arabes » annonce :

« la lutte grandiose pour la liberté, l’arabisme et l’Islam a commencé ».



La une du journal RADAR

...Dans la nuit du 31 octobre au 1er Novembre 1954, le F.L.N. revendiqua 70 attentats sur le territoire algérien qui firent 8 morts .

...Le F.L.N. avait proclamé son but : « indépendance nationale par la restauration d’un état algérien démocratique et social dans le cadre des principes islamiques ».



Laurent François, première victime civile

...ler novembre 1954 à 1h30 heure du matin Laurent FRANCOIS a été assassiné alors qu’il allait avertir la gendarmerie de Cassaigne d’une attaque de terroristes .

...Ce même jour dès 3 heures du matin, dans le massif des Aurès, le brigadier-chef Eugene Cohet et soldat Pierre Audat tombent sous les balles d' un groupe terroriste.

... Des batiments officiels, des fermes, des ponts des postes électriques sont frappés dans l'Oranais, l'Algérois et la la Kabylie.



Le couple Monnerot

... Parmi les premières victimes européennes, un couple de jeunes instituteurs venus de la métropole pour instruire les enfants du bled. Leur autocar est bloqué à un barrage de pierres placées en travers de la route par des terroristes aux gorges de Tighanimine dans les Aurès.

... IlS sont extraits du véhicule ainsi que les autres passagers et ils sont éxécutés par une rafale de mitraillette, ainsi que le Caïd de M’Chounèche, Hadj Sadock,un notable musulman qui s’était interposé.



Evacuation de Jacqueline Monnerot

... Guy Monnerot succombe sur le champ mais sa femme, Jacqueline, survivra ses blessures.



Enterrement de Guy Monnerot

...Originaire du Limousin, Guy Monnerot sera inhumé le 29 novembre 1954 au cimetière de Louyat, après une cérémonie en l'église Saint-Joseph.


Les mouvements terroristes


Messali hadj

...On peut le considerer comme le pionnier de l'idée d'indépendance. Messali Hadj est le fondateur des premières organisations indépendentistes algériennes il fonde en 1937 le Parti du peuple algérien (PPA). ainsi que le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) en 1946.

... Il sera le chef de la branche armée du PPA clandestine créée lors du congrès du MTLD et il s' opposera au Front de libération nationale (Algérie) militairement.

... En 1957, Messali Hadj appelle à la cessation des attentats, il invite ses partisans à déposer les armes



Les dirigeants historiques du fln

...Il a été créé en novembre 1954 pour obtenir de la France l'indépendance de l'Algérie, alors divisée en départements français d'Algérie.

...Le FLN et sa branche armée, l'Armée de libération nationale (ALN), commencent alors une lutte contre l'empire colonial français. Par la suite, le mouvement s'organise et, en 1958, le FLN forme un gouvernement provisoire, le GPRA

... Il est composé par ceux qui deviendront les six « chefs historiques » du FLN : Krim Belkacem, Mostefa Ben Boulaïd, Larbi Ben M'Hidi, Mohamed Boudiaf (chef de l'État en 1992), Rabah Bitat et Didouche Mourad.



Le massacre de Mélouza

...La seule méthode utilisée par le FLN pour s' imposer sera d' employer la terreur par les armes ou les explosifs contre les civils.

...Cette terreur va s' exercer à l' encontre des Européens mais également à l' encontre des musulmans

...Les massacres seront organisés dans le pays à l'encontre de tous les musulmans qui refuseront de rejoindre les fellagas, les hommes les femmes et les enfants seront égorgés!



Lea une de l' "Echo d' Alger"

...Dans les grandes villes des attentats par explosifs feront de nombreuses victimes civiles surtout parmi les européens.

...Les enlèvements, la torture et autres atrocités va être la politique du FLN.



Les nouvelles quotidiennes

Les porteurs de valises

Le réseau Jeanson

... Francis Jeanson, membre du parti communiste est le fondateur d'un réseau de soutien au FLN pendant la guerre d'Algérie (réseau dit des «porteurs de valise»).

...Dans chaque guerre menée par la France, il y a toujours eu des personnages qui ont pris le parti de l'ennemi et qui sont devenus des complices plus ou moins actifs des terroristes.

...On retrouvera bien entendu des intellos bobos ou des politiciens marqués très à gauche. Ils seront responsables de l'assassinat de milliers de civils innocents!!!


Jeanson, le chef du réseau !

LES AUTRES COLLABOS DU RESEAU JEANSON
(cette liste n'est pas exhaustive)



... Hélène CUENA, Dr. CHAULET et sa femme Anne-Marie, Jacques CHARBY , le professeur D'ALSACE et le professeur Pierre VEULLAY , les prêtres de la Mission de France: Abbés Pierre MAMET, Robert DAVEZIES, BOUDOURESQUE.

...Les acteurs Paul CRAUCHET ,André THORENT , Jacques RISPAIL , François ROBERT , Jacques MIGNOT , Jacques et Lise TREBOUTA , Serge REGGIANI , Catherine SAUVAGE , Roger PIGAUT , l'écrivain Georges ARNAUD , Georgina DUFOIX , Guy DARBOIS , Paul-Marie de la GORCE , Annette ROGER , Michel ROCARD , Jean DANIEL, Henri CURIEL et sa femme Rosette .

...Roland CASTRO , Hervé BOURGES , CASALIS , Gérard CARREYROU , Guy BRAIBANT , Pierre BOUSSEL , Marc BLONDEL , Christian BLANC , François AUTAIN , Pierre FRANK dit "Pedro", Alain GEISMAR , Jean GIOVANELLI , Bernard KOUCHNER , MarcKRAVETZ , Henri ALLEG .

... Françoise SAGAN , Bernard SCHREINER , Georges SUFFERT , Jacques VERGES , François MASPERO , Jacques MELLICK , Christian NUCCI , Claude OLIVENSTEIN , Jean—Marie PAUPERT , Jean-Louis PENINOU , Michel PEZET , René-Victor PILHES , Hubert PREVOT , Madeleine REBERIOUX , Pierre VIDAL-NAQUET


Les collabos


...Né à Alger en 1928 dans une famille Pied-Noir, Henri Maillot fut un militant du Parti communiste algérien (PCA). Il fut aussi employé par le quotidien Alger Républicain, proche des communistes.

...En 1956, Henri Maillot est affecté au 57e bataillon de tirailleurs de Miliana, avec le grade d'aspirant. Le 4 avril 1956, il déserte et détourne un camion d'armes et de munitions pour rejoindre un groupe de maquisards communistes qui s'était constitué dans la région d'Orléansville sous la responsabilité d'un membre du Bureau clandestin du PCA, Abdelkader Babou.

...Henri Maillot va commander un groupe (le maquis rouge) et il organisera des opérations militaires contre ses anciens compagnons. ... Le 5 juin 1956 Henri Maillot et ses hommes seront mis hors d' état de nuire par les troupes françaises près de Lamartine .



L'arme des rebelles : la terreur
L' enrôlement de force des jeunes musulmans

...Le FLN va étendre son emprise sur le pays en usant de la terreur.

...Des jeunes musulmans sont enlevés pour être enrolés de force dans les unités combattantes, les villageois sont tenus d' aider les fellaghas et les récalcitrants sont éxécutés.



Le massacre d un douar hostile au FLN

... chef de la wilaya kabyle, Mohammedi Saïd donna ordre au capitaine Arab d'encercler les villages du douar Beni-Illemane hostile au FLN. Arab se mit en route à la tête de trois cent cinquante hommes.

... le 28 mai 1957 le capitaine Arab a donné ordre d'abattre tous les hommes de Beni-Illemane. Au village, c'est l'affolement. Quelques hommes tentent d'organiser la résistance. Ils stoppent l'avance des hommes du F.L.N. Mais les munitions sont vite épuisées.

... C'est la ruée sauvage. les villageois sont rassemblés, et c'est le massacre, la folie sanguinaire. Au fusil, au couteau, à coups de pioche, les fellaghas taillent en pièces les malheureux faisant plus de 300 victimes.


...Le rôle du réseau consistait à agir en tant que cinquième colonne en collectant et en transportant des fonds ,des faux-papiers et des armes pour le FLN opérant , d'où leur surnom de « porteurs de valises ». La plupart des membres proviennent du monde médiatico-intellectuel, rassemblant chrétiens de gauche, trotskistes, syndicalistes ou communistes.
...Le réseau est démantelé en février 1960. et son procès Roland Dumas fut leur principal avocat et deses intellectuels de gauche, avec le Manifeste des 121, apporteront leur soutien aux porteurs de valises.


Les forces Françaises


Sidi bel abbes

...Dès le début de l’année 1957, le général Raoul Salan décide d' engager les légionnaires. Tous les régiments de la Légion Etrangère deviennent des unités opérationnelles.



Les REI de la légion

...Début octobre 1957 :
...le 1er R.E.I. reste le régiment de la maison-mère de Sidi-Bel-Abbès.
...Le 2e R.E.I. opère dans le secteur de Saïda.
... Le 3e R.E.I. opère dans le secteur d’El-Milia.
...Le 4e R.E.I est implanté à Tébessa; il est prêt avec ses compagnies portées pour sa vocation saharienne qui l’attend dans le sud algérien.
... Le 5e R.E.I. opère dans le secteur de Tlemcen.



Les EBR du 2em REC

... Les deux R.E.C. sont implantés dans le Constantinois le long de la frontière tunisienne.

...La 13e D.B.L.E.opère dans les Aurès-Nementcha



Le 1er REP avec le commandant Denoix de Saint Marc

... Aux paras et à la légion d’attaquer les katibas de l’A.L.N. Le 1er R.E.P, affecté à la 10e D.P, parcoure l’Algérie



Le 2em REP

...Le 2e R.E.P, affecté à la 25e D.P, opère dans le Constantinois.

... Les quatre C.S.P.L.E. opèrent dans le sud algérien, de la frontière marocaine à la frontière libyenne.


La bataille d' Alger

Les parachutistes entre dans Alger

...La bataille d'Alger a opposé, en 1957 à Alger la 10e division parachutiste de l'armée française aux terroristes algériens du FLN . À la suite des nombreux attentats le général Massu obtient les pleins pouvoirs pour neutraliser les poseurs de bombes,. et ainsi mettre fin aux attentats qui ont tués et mutilés de nombreux civils dont beaucoup de jeunes enfants.

...Dès 1956, la violence s'accentue en Algérie et à Alger en particulier, Robert Lacoste, ministre résident et gouverneur général de l'Algérie, utilise les pouvoirs spéciaux adoptés à l'Assemblée nationale en mars 1956. Il ordonne au général Jacques Massu, commandant de la 10e division parachutiste, de pacifier Alger.




La bataille d' Alger

... Le 8 janvier 1957, Massu entre dans la ville avec 10 000 paras et proclame la loi martiale. Le FLN réplique par des attentats et une grève générale qui débute le 28 janvier. l'armée ceinture les quartiers musulmans et procède à des arrestations massives dans les milieux indépendentistes. Elle exerce sur les suspects connus ou le plus souvent dénoncés par la population des interrogatoires musclés , pour obtenir des informations concernant les caches des terroristes.

... Cette stratégie s' avèrera payante car elle permettra de démanteler l'organisation terroriste et l'arrestation de ses membres clés, Larbi Ben M'hidi, Yacef Saadi et l'élimination d'Ali la Pointe. La bataille est remportée par l'armée française qui a éradiqué les attentats et la guérilla urbaine du FLN, l'ordre est rétabli



Accrochage avec les terroristes

Arrestation des poseurs de bombes



Le terrorisme urbain

Attentat du 3 juin 1957

... Des attentats, perpétrés dans les lieux publics (bars et restaurants, hôtels, avenues et boulevards, transports en commun, stades, dancings) font des dizaines de morts.



Zorah Drif

...Elle entre assez vite dans les réseaux du FLN, faisant partie d'une unité active dans la Zone Autonome d'Alger. Le 30 septembre 1956, cette elle est chargée avec ses complices de placer trois bombes dans Alger.



Nicole G. (10ans) et Danielle C. (5ans)
victimes de Zohra Drif

...Une n'explosera pas, par contre celle du bar de la cafétéria de la rue Michelet et celle qu'elle dépose elle-même au café-bar, le « Milk Bar », fréquenté par des Pieds-Noirs fera de nombreuses victimes dont trois jeunes femmes tuées et une douzaine de blessés, dont de nombreux enfants.



Arrestation de Yasef Saadi

...Larbi Ben M'hidi et Yacef Saadi créent les filières de conception, de réalisation, de stockage et de distribution de bombes (réseau bombes) et organise les séries d’attentats à la bombe dans Alger entre l’automne 1956 et l’été 1957.

...Yacef Saadi et sa complice Zohra Drif capturés n'hésiteront pas à balancer sans être contraints, tous leurs complices ainsi que leur cache!

...Le 1er R.E.P. du colonel Pierre Jeanpierre encercle dans la Casbah, le repaire d’Ali la Pointe.

... La compagnie du capitaine Antoine Ysquierdo pénètre dans la maison au petit matin. La section du lieutenant Ghislain Gillet éliminera les terroristes et le repaire d’Amar Ali dit Ali la Pointe des poseurs de bombes, Hassiba Bentbouali, Bou Hamidi Mahmoud et Yacef Omar ben Ahmar sera détruit avec son stock d’explosifs.


Opération jumelles


Opération "jumelles"

...Challe et Gracieux savaient que la Kabylie était un véritable bloc de gruyère tant elle était truffée de caches, de grottes, coupée de vallées profondes, de lits d'oued bordés de collines aux pentes escarpées, propices aux embuscades. . Après un premier nettoyage sommaire, le général Gracieux, en accord avec le commandant en chef, avait fait stationner des unités en certains points névralgiques.

...Ces troupes n'allaient agir que sur renseignements provenant de l'interrogatoire des prisonniers, de la population, d'agents musulmans ainsi que des écoutes radio. Au P.C. Artois, Gracieux avait en permanence vingt postes à l'écoute du trafic fell. L'observation terrestre à la binoculaire et la surveillance aérienne complétaient cette toile d'araignée qui, le 21 juillet 1959, s'était abattue sur la Kabylie.



Opération "jumelles"

.... La présence des vingt cinq mille hommes des troupes opérationnelles permettait aux troupes de secteur, familiarisées depuis des mois avec le terrain, de sortir à dix ou vingt sans craindre d'être accrochées par une ou deux katibas. En cinq semaines les résultats avaient été considérables. Du jamais vu. Les fells étaient coupés des villages, qui avaient été fouillés et toute l'organisation politico-administrative de la population s'écroulait.



Le général Challe

... Ce 29 juillet 1959, le général Challe, la pipe aux lèvres, Préparait le speech qu'il devait prononcer le lendemain devant le président de la République qui avait tenu à se rendre au P.C. de l'opération Jumelles au cours du voyage qu'il accomplissait en Algérie. Le commandant en chef pouvait s'estimer satisfait. Jamais depuis 1954 l'armée française n'avait obtenu de pareils résultats. Sur le plan militaire, la victoire n'était plus qu'une question de mois. Restait l'aspect politique.

...Après quelques semaines de ce régime les troupes de l'A.L.N. étaient décimées. Les survivants se terraient. La population terrorisée ne savait plus de quel côté se tourner. La suspicion régnait. Les paysans des villages refusaient désormais leurs vivres aux djounoud qui se présentaient, ne sachant plus s'ils étaient de véritables maquisards ou des fells retournés ou encore des Français déguisés !

...Les paysans qui avaient tous soutenu la révolution à l'heure où l'A.L.N. était toute-puissante, faisaient une révision déchirante de leurs positions.



Commando Jaubert de marine

...Ils ne voulaient pas être broyés par le formidable bulldozer mis en place par Challe. Le commandant en chef et Gracieux avaient profité de cette hésitation de la population pour organiser les premiers villages d'autodéfense. Et dans ce fief de l'A.L.N. qu'était la Grande Kabylie on voyait désormais des villages de plus en plus nombreux s'armer avec l'aide des troupes françaises contre les fells de la montagne.

... Les villages, privés de commissaires politiques, débarrassés de la crainte de voir arriver une forte troupe de djounoud, passaient en grand nombre du côté du plus fort.



Capture des principaux responsables du FLN

... En cinq semaines, la wilaya 3 avait perdu l'initiative. La situation devenait tragique pour les djounoud qui cherchaient plus à subsister qu'à combattre. Chaque sortie pour se ravitailler se soldait par des pertes énormes.

...Les maquisards ne mouraient plus au combat mais au ravitaillement. Les hommes de Mohand Ou el-Hadj devaient se battre pour manger. Non seulement contre l'armée mais contre certains villages hier favorables à l'A.L.N. !


Le 13 mai 1958

...Tout à commencé par une protestation contre l'assassinat à Tunis le 10 mai de militaires français (sergent Robert Richomme, soldats René Decourteix et Jacques Feuillebois) détenus par le FLN.

...Les Anciens Combattants, Européens et musulmans, se rassemblent auprès du monument aux morts à Alger, en hommage aux trois victimes.



... Un comité secret dirigé par Pierre Lagaillarde prépare un coup d'état. Un comité de vigilance appelle à manifester le 13 mai 1958, contre le FLN à Alger.

...Dans ce comité des valets de De Gaulle (Delbecque et Neuwirth) vont s'y introduire en se faisant passer pour des envoyés de Jacques Soustelle!



...Les Algérois prennent le contrôle du gouvernement général.



...Le gouvernement général est occupé par les Algérois. La foule va envahir le bâtiment et l'armée laisse faire les insurgés.



...Le 13 au soir, Massu et Salan arrivent au "GG" Un Comité de Salut Public est crée. MASSU accepte d’en prendre la présidence



...Le 14 mai le général Salan est chargé de la sécurité des biens et des personnes au sein du CSP.

...Le 15 mai en s'adressant aux Algérois du balcon du forum,le général Salan poussé par la taupe de De gaulle Delbeque fait hélas appel à De gaulle!!!



De Gaulle : "Vive l' Algérie Française!"

...Contraint par la révolte d' Alger, René Coty transmet le pouvoir exécutif à de Gaulle le 1er juin 1958.

...Dans le seul but de prendre le pouvoir suprême De Gaulle abusera de la confiance de tout un peuple qu' il n'hésitera pas à trahir une fois à la tête du pays!!!!


... "je déclare qu'a partir d'aujourd'hui la France considère que dans toute l'Algérie il n'y a qu'une seule catégorie d"habitants: il n'y a que des Français à part entière, avec les mêmes droits et les mêmes devoirs!"

Ch. de Gaulle

Manifestation de soutien au comité de salut public et du total rejet du FLN

Ils viennent de toute l' Algérie Française et les notables sont en tête des manifestations

Les musulmans sont fiers d' être Français et les anciens combattants sont en première ligne


Les femmes revendiquent leur émancipation et manifestent pour vivre dans une Algérie Française


Ils avaient cru à cet engagement de De Gaulle : "Vive l' Algérie Française!"

...Ils ont fait confiance en la parole de Général De Gaulle et tout le monde sera trahi!!!



Des accords d' Evian à l' indépendance


La une du journal LE FIGARO du 19 mars 1962



Les drigeants de l'organisation terroriste

...De Gaulle le 19 mars 1962 signe la capitulation de l'armée française face aux terroristes du FLN.

...C'est une reddition totale sans condition car tout le monde (et le chef de l' état français en premier lieu) sait très bien que les accords signés par le FLN ne sont qu'on bout de papier sans importance et qu' ils ne seront jamais respectés!

...De Gaulle est arrivé à ses fins après avoir trompé effrontément les populations d'Algérie pour arriver au pouvoir suprême et a se séparer des populations arabes qu' il méprisait.



Jeune enfant victime d' un attentat

...Après les accords d' Evian, le FLN n'est désormais plus combattu par les forces françaises. Les attentats et les assassinats vont alors se multiplier en toute impunité à l'encontre de la population européenne et des musulmans fidèles à la France.



L' OAS dernier rempart contre les terroristes

... La population d'Algérie en grande majorité voulant rester française et subissant les pires attentats des terroristes protégés désormais par les accords avec De Gaulle, se retrouvera dans l ' OAS seule organisation d' autodéfense capable de les protéger.



Des chars pour mater la contestation

... De Gaulle ne supportera que sa politique d'abandon de l' Algérie soit contestée aussi il n' hésitera pas à employer les moyens les plus violents digne des pires dictateurs pour faire taire une opposition à son funeste projet d'abandon.

...Il utilisera les chars et autres armes lourdes contre les civils, il aura aussi recours à des polices parallèles (des barbouzes) chargés d' enlever, de torturer et d' éliminer les opposants!



le massacre de la rue d' Isly à Alger

... L'armée avait l'ordre de tirer uniquement sur les opposants à la politique de général et le 26 mars 1962 l'armée française a ouvert le feu sur une foule qui manifestait pacifiquement contre le projet pro FLN de De Gaulle.



L' éxode des Français d' Algérie

...A la suite de ce massacre et de l'acharnement de De Gaule dans sa folie destructrice dans le but de démoraliser la population des Français d' Algérie, le seul horizon qui restait aux Français était de fuir les massacres et prendre le chemin de l' exode.



L'enlèvement et le massacre des civils d' Oran

...Ceux qui n'avaient fuir avant l'indépendance vont se retrouver piégés dans la ville d' Oran. Le 5 juillet les tueurs du FLN partirent à la chasse aux Européens. L'armée française eu l'ordre du président de ne pas intervenir en protection. Il y eu plus de 3000 morts ou disparus!



La presse du 4 juillet 1962

...De Gaulle reconnait l'indépendance de l' Algérie,il se débarrasse de ce qui est pour lui un boulet peut importe les massacres de population, il est au dessus de tout cela!



Les nouveaux algériens fêtent leur victoire sur les Français



Un livre de témoignage sur la pensée du président

...De Gaulle n'aimait pas les Arabes, ce qui explique son comportement vis à vis de l' Algérie.

... « C'est très bien qu'il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu'elle a une vocation universelle. Mais à condition qu'ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France.

...Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu'on ne se raconte pas d'histoire!

... Les musulmans, vous êtes allés les voir? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français.

... Ceux qui prônent l'intégration ont une cervelle de colibri, même s'ils sont très savants. Essayez d'intégrer de l'huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d'un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante?

...Si nous faisions l'intégration, si tous les Arabes et les Berbères d'Algérie étaient considerés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s'installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé? Mon village ne s'appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées.

... Ch. de Gaulle (rapporté par Alain Peyrefitte)


Les massacres du FLN


Les villageois protégeant les villages

...Armés par l'armée française, Il défendront leur village contre les bandes armées du FLN.



Le massacre autorisé par l' état français!

...Après le cessez le feu, ils seront désarmés sur ordre du président Français et livrés aux tueurs du FLN qui attendent le départ de l'armée pour effectuer leur sale boulot! .

...Ils seront torturés et massacrés sous les yeux de l' armée française. Ce fut une honte d' avoir trahi ces braves gens qui croyaient en la France!



« Il faut se débarrasser sans délai de ce magma de supplétifs qui n'a jamais servi à rien! ».

De Gaulle, 3 avril 1962.


...Les supplétifs de l'armée française seront abandonnés et livrés avec leur famille au FLN.
...Après d'horribles tortures, on comptera plus de 100000 morts!



...« Mes frères, ne tuez pas seulement… mais mutilez vos ennemis

…crevez-leur les yeux, coupez-leur les bras et pendez-les »

(« Ez Zitouna », organe du FLN) .

L'enlèvement des civils

...Les Européens d' Oran qui n'ont pu partir à temps seront enlevés et exécutés (5000 morts ou disparus)




DOCUMENTS


DOCUMENT
Homélie pour les disparus d' Algérie
du père Jean Paul Argouar'h

DOCUMENT

Témoignage d'un militaire enlevé par le FLN

DOCUMENT

Jugement concernant les enlevés/disparus

DOCUMENT
:
Le massacre vu par JP Lledo cinéaste

DOCUMENT

L' assassinat odieux d' une famille de Mers el Kébir
DOCUMENT

L'assassinat de Germain (Camembert) Un 'personnage' d' Oran

VIDEOS


VIDÉO - 5 juillet 1962 - : Le massacre des Oranais


Retour